Tout savoir sur l’apnée du sommeil !

Etes vous touché par l’apnée du sommeil ? C’est quoi l’apnée du sommeil ? Le sommeil est une activité physiologique automatique nécessaire à l’être humain pour permettre une récupération physique et mentale. Toutefois, il existe plusieurs troubles plus ou moins graves qui altèrent la quantité et la quantité du sommeil. Il y a entre autres l’insomnie, le somnambulisme, le bruxisme et aussi un dysfonctionnement respiratoire appelé apnée du sommeil.

Le syndrome de l’apnée du sommeil est un arrêt involontaire de la respiration pendant le sujet s’endorme. Ce trouble respiratoire nocturne touche 5 à 8 % de la population, essentiellement les hommes de 30 à 60 ans. Il convient de se pencher pour ce problème afin de déterminer ces causes et de trouver des solutions pour éviter les problèmes de santé causés par ce trouble du sommeil.

apnee du sommeil

Qu’est ce que l’apnée du sommeil ?

La ventilation pulmonaire, appelée communément respiration, se caractérise par l’entrée de l’air chargé d’O2 par le poumon (inspiration) et la sortie de l’air chargé de CO2 (expiration). Les muscles respiratoires dont le diaphragme intervient dans cet échange gazeux. Le cycle respiratoire est au en moyenne de 16 fois par minute.  Il y a apnée quand la ventilation descend en dessous de 6 fois par minute. Le syndrome d’apnée du sommeil se traduit par un arrêt complet de la respiration pendant une période supérieure à 10 secondes, et ce pendant plusieurs fois par nuit. Pendant les temps où les crises se manifestent, l’individu suffoque et il se réveille momentanément pour reprendre son souffle.

 Les symptômes apnée du sommeil sont difficilement décelables, surtout par celui qui en souffre. Un test clinique appelé polysomnographie doit être effectué pour diagnostiquer les apnées du sommeil. On parle d’apnée légère du sommeil quand le nombre d’arrêt respiratoire se situe entre 5 à 15, l’apnée devient sévère quand son nombre dépasse les 30 arrêts par heure.

Quels sont les traitements de l’apnée du sommeil ?

Il existe actuellement quelques solutions pour lutter contre l’apnée du sommeil en fonction de ses causes.

Comment choisir une couette

Adopter une meilleure hygiène de vie :

Il s’agit ici d’éliminer les facteurs qui favorisent la survenue de l’apnée de sommeil. Pour la personne en surpoids, maigrir est un pas vers la diminution de risque. Il faut aussi arrêter de fumer, de boire de l’alcool et des drogues et médicaments comme la morphine et la méthadone. Ces substances peuvent non seulement déclencher l’affaiblissement des muscles respiratoires mais elles vont également favoriser l’apparition de l’apnée centrale due à l’altération du système nerveux. Il faut aussi améliorer l’environnement du sommeil : éviter les lumières vives la nuit ; dormir dans une chambre calme, propre et bien aérée ; adopter un matelas des oreillers ergonomique. Enfin, il faut adopter une meilleure position pour dormir, la position sur les côtés est la meilleure des solutions.

La ventilation spontanée en pression positive continue :

C’est l’utilisation de l’Appareil à Pression Positive Continue (APPC ou CPAP en anglais). Il s’agit d’un masque facial qui souffle un débit d’air constant dans les voies aériennes supérieures pour les maintenir ouvertes grâce à la pression. Il est actionné par une petite machine. C’est le traitement le plus efficace et aussi le plus recommandé par les spécialistes.

Orthèse dentaire :

L’orthèse dentaire est un appareil mécanique qui empêche les tissus pharyngés de se refermer et aussi pour empêcher la langue de s’enfoncer. L’orthèse dentaire permet aussi de lutter contre le ronflement.

L’écarteur nasal :

Le dilatateur nasal est appareil qui permet de rectifier l’effondrement de la valve nasale ou la déviation du septum. C’est un appareil sans risque et sans effet secondaire qui se place dans le nez. À par lutter contre l’apnée du sommeil, il permet de soulager la congestion nasale et d’éliminer le ronflement.

L’intervention chirurgicale :

La chirurgie peut être un moyen de dernier recours dans le cas où ce sont les problèmes d’amygdales, d’adénoïdes ou de valve nasale qui causent l’apnée du sommeil.

Quel oreiller acheter

Quels sont les différents types d’apnées du sommeil ?

La relation apnée du sommeil-cause détermine le type de trouble. Voici les principaux types d’apnee de sommeil en fonction de leur cause.

Les apnées obstructives du sommeil :

Il y a apnée obstructive du sommeil quand les voies respiratoires supérieurs (extra-thoraciques) telles que le nez (au niveau de la valve nasale) ou le pharynx (au niveau du contrôle effectué par la trachée). La fermeture partielle ou complète de ces voies aériennes bloque la respiration, incitant le corps à faire des efforts pour inspirer mais l’air ne passe pas. Cela est dû à l’affaissement des muscles respiratoires pendant l’état de repos de l’organisme pendant le sommeil.

L’apnee obstructive concerne 90 % des cas de l’apnée du sommeil. Le risque de ce trouble est fréquent chez les personnes victimes de surpoids. En effet, l’embonpoint et l’obésité sont des causes de l’obstruction partielle des voies respiratoire. Une fois que la personne s’endorme, l’obstruction devient totale à cause de la mollesse ou perte du tonus des muscles. L’apnée obstructive peut aussi venir d’un problème d’architecture de la valve nasale, d’une anomalie d’amygdales ou encore à cause de l’adénoïde trop gros.

Les apnées centrales du sommeil :

L’apnée centrale du sommeil se présente quand le cerveau omet d’émettre aux muscles respiratoires le signal nécessaire pour entamer le cycle de respiration. Ici, c’est le cerveau le responsable de l’apnée. Il n’y a pas de problème d’accès d’air, il y a tout simplement absence de tout mouvement respiratoire, donc inexistence d’entrée d’air vers les poumons. L’apnée centrale du sommeil peut être la conséquence d’une défaillance neurologique, d’un accident vasculaire cérébral (AVC), l’insuffisance cardiaque ou encore l’insuffisance rénale.

Guide matelas

Quelles sont les conséquences de l’apnée du sommeil ?

Un bon sommeil réparateur est la source de la régénération des cellules neuronales, un facteur de la bonne santé du cerveau ainsi qu’un des facteurs de l’équilibre émotionnelle. Un bon sommeil nous délivre du stress. En premier lieu, l’apnée de sommeil cause une instabilité du sommeil. En effet, à chaque arrêt de la respiration, le corps du sujet fait des efforts pour relancer l’inspiration afin de pallier le manque d’oxygène provoqué par l’apnée.

De ce fait, il se réveille (consciemment ou non) pour retrouver la respiration. La qualité du sommeil est ainsi altérée par ces micro-réveils nocturnes et la durée du repos est diminuée par la même occasion. Or, qui dit manque de sommeil dit fatigue, atonie, somnolence pendant la journée. Les manques d’oxygénation du cerveau combinés avec les petits réveils fréquents provoquent également la perte de mémoire et les troubles de concentration.

L’apnée du sommeil représente un danger pour l’organisme. Elle déclenche et aggrave certaines maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète type 2, l’obésité et même des problèmes cardiovasculaires. Si l’apnée est d’une durée plus longue (supérieure à 40 secondes), elle peut provoquer l’asphyxie !

Vous avez apprécié, dites-le nous
Voter
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Lire plus :
chauffer son lit l'hivers
8 produits pour retrouver son lit chaud pendant l’hiver !

Avec le frais de l’hiver qui vient de s’installer, comment vous assurer de trouver et de rester au chaud sans...

Fermer