Maladie du sommeil : que sont elles ?

Dormir paisiblement comme un bébé et se réveiller le matin avec plein d’énergie, ce ne sont pas des privilèges donnés à tout le monde. D’un côté, il y a ceux qui souffrent d’une maladie du sommeil qui affectent qualitativement et quantitativement leur repos nocturne. De l’autre, il y a ceux qui sont atteints d’un des troubles du sommeil qui se traduisent par des réactions comportementales anormales pendant le sommeil. Il y a aussi la maladie du sommeil qui est une infection parasitaire appelée trypanosomiase, contracté par la piqûre de la mouche tsé-tsé et qui sévit essentiellement en Afrique subsaharienne. Mais ce sont surtout les problèmes psychopathologiques et physiologiques liés au sommeil qui vont être traités ici.

Ces problèmes du sommeil sont à l’origine d’un réveil difficile. Ils peuvent causer ou aggraver d’autres maladies, aussi bien physiques que mentales. Ils sont de deux ordres : les dyssomnies et les parasomnies.

maladie du sommeil

Qu’est-ce que la dyssomnie ?

En règle générale, une personne adulte bien portant dort en moyenne huit heures par nuit. Cela peut varier entre 6 heures à 10 heures. Le sommeil est divisé en quelques phases : la somnolence, le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Les dyssomnies regroupent les troubles qui altèrent la durée normale du sommeil et qui interviennent dans une phase précise du sommeil pour la perturber. Il y a trois types de dyssomnie :

L’insomnie

L’insomnie est la diminution de la durée habituelle du sommeil qui crée une conséquence néfaste pendant l’état de veille du lendemain. En d’autres termes, l’insomnie c’est la difficulté à s’endormir. Il reste éveiller plus longtemps que prévu ou il passe très peu ou pas du tout dans le stade du sommeil profond et du sommeil paradoxal.

L’hypersomnie

L’hypersomnie se caractérise par un sommeil profond excessif. Les symptômes maladie du sommeil sont : la fatigue constante, la somnolence pendant la journée, le baisse de concentration et de vigilance, les troubles d’humeur.

Trouble du rythme ricardien

C’est une anomalie du rythme veille-sommeil qui se traduit par le retard de phase du sommeil (coucher à 3h et réveil vers 10 h du matin) ou par l’avance de phase de sommeil (coucher vers 18-20h et réveil vers 1-3h). Il y a aussi le syndrome de décalage horaire. Il affecte les personnes qui effectuent des voyages rapides entre plusieurs fuseaux horaires. Ici, l’horloge biologique ne s’accorde pas avec l’horloge réelle de l’endroit où l’individu se trouve, causant des fatigues et des troubles du sommeil.

Comment choisir son oreiller

Qu’est-ce que la parasomnie ?

Les parasomnies sont des maladies de sommeil ou plus exactement des troubles qui se passent pendant le sommeil. Ils sont diagnostiqués comme des comportements anormaux. A vrai dire, la plupart sont le fait d’effectuer inconsciemment pendant l’endormissement des gestes qui devrait se faire de manière volontaire et consciente pendant l’éveil.

Le somnambulisme

Le somnambulisme est une déambulation nocturne dans un état d’inconscience. C’est-à-dire que l’individu se lève, s’assoit, marche. Il arrive même à faire des activités comme se laver, changer de vêtement, cuisiner et même commettre un homicide tout en restant dans un état de sommeil. Le somnambulisme est un problème important dans la mesure où il met en danger la vie du dormeur et de ceux qui se trouvent dans son entourage pendant la crise. Toute forme d’accident est à craindre.

La somniloquie

La somniloquie est le fait de parler, chuchoter, rire, crier ou pleurer en dormant. Celle-ci peut être vue comme une extériorisation des rêves. Bien que phénomène anormal, la somniloquie n’est pas un trouble à proprement parler car il n’altère ni la quantité ni la qualité du sommeil. Elle ne réveille pas le dormeur et ne lui cause aucune séquelle physique. Est seulement à craindre le risque de divulgation de secret.

L’énurésie

C’est la miction involontaire pendant le sommeil que l’on appelle communément « faire pipi au lit ». Les causes de cette maladie de sommeil sont le manque de maturité du réflexe de miction ou un trouble psychoaffectif.

Le bruxisme

C’est un grincement involontaire des dents dû à des stress ou de l’anxiété ressentie pendant la journée. L’individu n’est pas conscient de ses gestes nocturnes. C’est la douleur musculaire au réveil et l’usure de l’émail des dents qui marquent la survenue de ce trouble.

Les autres troubles

La terreur nocturne et le cauchemar sont également des troubles qui interfèrent sur le sommeil. Cependant, ils ne sont pas considérés comme pathologie sauf s’ils sont répétitifs et causent une gêne au fonctionnement socio-affectif de l’enfant.

Conseil achat couette

Quelles sont les conséquences des maladies de sommeil ?

Les maladies de sommeil, quelle que soit leur nature, nuisent au bien-être et à la santé de l’individu. Les conséquences les plus visibles sont :

Fatigue

Les réveils nocturnes fréquents (apnée du sommeil, énurésie, somnambulisme) engendrent le manque de repos. Il en est de même pour l’état de veille prolongé comme dans le cas de l’insomnie. Cela se traduit par la somnolence diurne, la baisse de tonus. Cela peut aussi provoquer des sautes d’humeur et de l’irritabilité.

Baisse de capacité intellectuelle et mentale

Le manque de sommeil provoque la perte de concentration et la baisse de vigilance. Cela crée non seulement des conséquences néfastes sur les activités de l’individu (sur son travail ou ses études) mais cela peut provoquer également des accidents (accident de la route, incendie dû à l’oubli d’un objet sur le feu, etc.).

Aggravation de certaines maladies

La carence de sommeil est un facteur aggravant des maladies cardiovasculaires. Elle est aussi néfaste pour les malades dont la guérison nécessite un repos complet.

Guide matelas

Comment traiter les maladies du sommeil ?

Le traitement maladie du sommeil passe par le traitement de sa cause racine. Les problèmes psychologiques peuvent être traités par la psychothérapie. L’anxiété et le stress peuvent être résolus par des techniques de relaxation et des soins de bien-être, les anomalies physiologiques par des traitements cliniques. L’important, c’est de signaler au concerné les anomalies qui le concerne à son réveil. Il faut par la suite trouver un spécialiste pour diagnostiquer au plus vite le cas. Il ne faut pas attendre que ça s’aggrave avant de consulter.

Vous avez apprécié, dites-le nous
Voter
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Lire plus :
Matelas à mémoire de forme
Matelas à mémoire de forme : petit guide !

Comment choisir un matelas mémoire de forme ? Le sommeil est indispensable pour le bien-être physique et mental. Il permet...

Fermer