Sommeil et dépression !

Quel est le lien entre troubles du sommeil et dépression ? Les troubles des phases du sommeil sont des signes caractéristiques de la dépression. Mais certaines fois l’inverse est tout à fait possible. Autrement dit, un sommeil de mauvaise qualité peut aussi être source de dépression. Afin d’en savoir davantage sur ces termes, cet article abordera les effets du manque de sommeil ainsi que les traitements pouvant supprimer les nuits blanches.

Quel est le lien entre sommeil et dépression chez les adolescents ?

Relation entre trouble du sommeil et dépression

conseil sommeil et dépressionParmi les longues listes de symptômes de la dépression, les troubles du sommeil figurent en tête de liste. La dépression vient du manque de repos qui empêche le corps et l’esprit d’un individu de récupérer. Tout effet prolongé de trouble du cycle de sommeil a une conséquence sur l’hygiène de vie d’une personne notamment une humeur maussade. En d’autres termes, rester réveillé des heures face à ses propres pensées est source d’idée triste et de mélancolie qui par conséquent favorisent l’apparition de la dépression.

Et inversement, la dépression entraîne un trouble de sommeil étant donné que les angoisses ainsi que les inquiétudes sont ruminées dans le cerveau empêchant ce dernier de déclencher le sommeil. De plus, le fait de ne pas dormir la nuit provoque des dérèglements chimiques des neurotransmetteurs qui se trouvent au niveau du cerveau. Ces derniers sont les mêmes que l’on retrouve durant des cas de dépression.

Quels sont les symptômes d’une insomnie accompagnée d’une dépression ?

Le trouble du sommeil peut présenter divers symptômes. Entre autres, la personne concernée aura du mal à s’endormir. Certaines personnes se réveillent plusieurs fois chaque nuit alors qu’elles se réveillent de bonne heure le matin. Et lors du réveil, une personne qui souffre d’insomnie a toujours l’impression de ne pas avoir récupérée durant toute la nuit. Dans la majorité des cas, elle devient très angoissée dès que la nuit tombe puisqu’elle redoute de ne pas arriver à s’endormir.

Quant à la dépression, elle est caractérisée par les signes suivants. Elle vient d’une pensée négative qu’un individu n’arrête pas de tourner dans sa tête. La perte d’estime de soi et la perte d’espoir sont également des symptômes majeurs de l’état dépressif. La personne concernée devient irritée, se met à pleurer sans aucune raison importante tout en ayant la sensation d’être délaissée par son entourage et il n’a pas/plus aucune motivation à entamer toute activité. Dans un état grave, la dépression peut même emmener à des pensées suicidaires.

Comment soigner les insomnies pendant la dépression ?

Afin de ne plus souffrir d’un trouble de sommeil en cas de dépression, il s’avère d’une importance capitale de créer un environnement propice au sommeil. Autrement dit, il faut dans la mesure que possible, que le lit soit confortable et que la chambre à coucher soit calme. Il est par ailleurs important de reconstruire un cycle de sommeil en essayant de se coucher et de se réveiller aux mêmes heures tous les jours. Il faut aussi éviter de regarder la télévision et surtout jouer avec son téléphone avant de dormir. En outre, il est conseillé de sortir du lit au cas où il est impossible de trouver du sommeil.

Enfin, pratiquer du sport contribue également à évacuer la tension qui maintient une personne à rester éveillé la nuit. Ainsi, pratiquer une activité physique régulière est une solution pour éviter l’insomnie et la dépression. Il est toutefois à souligner que rien ne sert de boire du café à partir de l’après-midi et il faut éviter aussi de prendre une sieste après les repas.

En ce qui concerne la dépression, il est important d’apporter des changements de routine de vie pour qu’elle ne perturbe pas le sommeil. Pour cela, il faut retrouver son propre énergie en essayant d’apporter la joie de vivre. Il faut aussi avoir confiance en soi tout en restant toujours optimiste. Il y a, par exemple, des livres qui traitent sur le sujet. La lecture à s’informer, à s’instruire, à puiser des connaissances mais aussi pour s’évader, tuer le temps et à acquérir l’état de somnolence indispensable avant un bon sommeil réparateur. Mais le plus important est de savoir garder un moral à toute épreuve.

Ainsi, il faut stopper toutes les pensées négatives surtout avant de se mettre au lit. Enfin, rien de mieux que de reprendre du plaisir dans la vie tout en s’y mettant à fond pour réaliser ses propres rêves.

Voter
[Total: 0 Average: 0]
Voter
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Lire plus :
maladie du sommeil
Maladie du sommeil : que sont elles ?

Dormir paisiblement comme un bébé et se réveiller le matin avec plein d’énergie, ce ne sont pas des privilèges donnés...

Fermer